Notre Histoire

C'est comme ça que tout a commencé...

Nous étions et restons avides de ce pays qui nous a déjà offert mille et une expériences inoubliables. Du Kruger Park au Cap, nous avons déménagé presqu'une dizaine de fois… On peut dire qu'on a vu du pays.

Le Cap, la ville de la sagesse. Fini le bush, fini les animaux au réveil, fini les bruits indescriptibles en pleine nuit. Nous sommes devenus parents, il était temps de se rapprocher d'une ville pour l'éducation de nos enfants. Une nouvelle expérience était en marche...

C'est alors que Zinzi a fait son apparition dans notre vie. Plus précisément dans celle de notre fille, Charlie. Une femme forte, n'ayant pas encore atteint la trentaine, mais dont la maturité a été forgée sous les aléas de la vie sud-africaine.

Frederique and Alexandre
Charlie and Zinzi

Zinzi est une mère attentive pour ses 2 filles. Hors de question pour elle qu'elles soient le prolongement de son passé, elle se bat pour qu'elles sortent du cercle vicieux de la pauvreté et elle l'a compris, cela commence avec une bonne scolarité. Un jour, Zinzi arrive à la maison tracassée. Son sourire écarlate et chaleureux avait disparu de son visage et ça, c'était inhabituel. Les résultats scolaires de sa fille aînée, Olwerthu, de son surnom Olu, sont catastrophiques. Zinzi sent son enfant dans un malaise profond, dans le refus de se rendre en classe, dans une dépression imminente. Olu a 12 ans et elle ne sait ni lire ni écrire. Elle est la conséquence de la mauvaise éducation publique et obligatoire donnée aux enfants Noirs sud-africains.

Mon mari part à la recherche d'un professeur particulier dans notre quartier. On nous indique Chloé De La Harpe, à seulement 5 minutes de chez nous. Les premiers cours se donneront à la maison, ensuite à l'école d'Olu. Intriguées, les copines de classe d'Olu ne tarderont pas à lui poser des questions et à, elles aussi, vouloir suivre des cours particuliers pour apprendre à lire et à écrire.

Chloé comprend rapidement qu'Olu n'est pas un cas isolé. On part alors sur le terrain pour mieux s'en rendre compte. L'école primaire, la Moravian Oranjekloof School, est dans un état de délabrements insupportable, les classes sont surpeuplées, les professeurs sont mal formés. S'en suit une réunion avec la directrice qui nous confirme qu'1 élève sur 4 ne sait ni lire ni écrire et ce, qu'il ai 6 ou 15 ans.

Fred, Olu and Chloe

Avec Chloé, la solution nous paraît évidente ; il faut offrir des cours particuliers à ces enfants en décrochage scolaire: Olu's Dream est née.